Dernières mesures sanitaires pour les camps été 2021

1 juin, 2021

Nous relayons ici les informations du Glaj-GE que nous remercions par la même occasion !

MESURES FEDERALES

L’Office fédéral du sport OFSPO a publié le 1er juin 2021 de nouvelles “Conditions cadres régissant les camps dans les domaines de la culture, des loisirs et du sport”.
Tests: celles-ci recommandent (mais n’obligent pas) de tester tous les participants préalablement à un camp.
Masques: celles-ci n’obligent plus le port du masque par les participant-es ni par les encadrant-es sauf dans l’espace public. La distanciation sociale entre les encadrant-es et entre les encadrant-es et les participant-es reste toutefois de mise.
Retrouvez ces nouvelles conditions cadre ici

GENÈVE

Directives et recommandations du service du médecin cantonal pour les camps d’été avec hébergement à GENÈVE pour les moins de 20 ans (nés en 2001 ou après) ! Le positif : pas de jauge, pas de distanciation sociale, pas de masque! Le négatif (sans jeu de mot) : test négatif PCR ou antigénique, ou guéri ou vacciné (avec attestation). Lien vers les lieux pour faire les tests à Genève : Où faire un test COVID-19 ? | ge.ch Sachez que 1 test par semaine est gratuit (pris en charge par la LaMal) même pour les étrangers et les sans-papiers selon le SMC. Pour info, les 10m2 par personne sont une mesure pour aider à évaluer le nombre de personnes qu’on peut accueillir, pour éviter que le SMC ne à mette une jauge fixe. Si vous remplissez les tentes à la moitié de leur capacité par exemple, ça va. Passer 8 heures dans un espace clos (et peu ventilé) reste un problème pour les autorités sanitaires.Le GLAJ-GE va adapter son plan de protection en fonction de ces directives.
Pour les activités à la journée également, des échanges avec le Service du Médecin Cantonal sont en cours et devraient aboutir à un résultat final d’ici la fin de la semaine.

CANTON DE GENÈVE
Vous trouverez ci-dessous le plan de protection du GLAJ-GE adapté suite aux échanges avec le Service du Médecin Cantonal (SMC).
Pour les camps résidentiels se déroulant à Genève, à notre grande surprise, l’âge limite dans la recommandation selon laquelle les participant-es aux camps résidentiels à Genève devraient être testés (ou vaccinés ou guéris) a été abaissée de 12 à 6 ans. Mais il ne s’agit là que d’une recommandation.Dans le cadre des activités à la journée, le port du masque n’est plus obligatoire à l’extérieur ! Le port du masque dès 12 ans n’est obligatoire qu’à l’intérieur et dans certaines circonstances. Dans le cadre des activités sportives, culturelles ou de l’animation socio-culturelle, même à l’intérieur, le port du masque n’est plus obligatoire jusqu’à 20 ans.Vu l’assouplissement des mesures, le SMC recommande toutefois de garder l’accent sur l’hygiène des mains et de rester attentifs aux symptômes (test immédiat) pour éviter une éventuelle propagation du variant Delta.

VAUD

Le Canton de Vaud avec le GLAJ-Vaud a publié le 1er juin 2021 son nouveau concept de protection pour l’organisation d’activités extrascolaires encadrées pour les enfants et les jeunes réactualisé suite aux dernières annonces du Conseil Fédéral et des informations de l’Office du médecin cantonal.
1. Suppression du port du masque et distanciation sociale
 Lors d’un camp, certains gestes barrières, notamment la distanciation sociale, sont plus difficiles à tenir. Il est très important d’être attentif aux contacts des membres du camp avec l’extérieur pour éviter une contamination à l’intérieur du camp. De manière générale, il est recommandé d’isoler le camp au maximum des contacts avec l’extérieur.
 De ce fait, le port du masque et la distanciation sociale ne sont plus exigés ni pour les participant.e.s ni pour les encadrant.e.s sur le camp.

2. Suppression du nombre maximum de participant.e.s et d’encadrant.e.s
 Le nombre de participant.e.s et le nombre d’encadrant.e.s admis dépendent des possibilités offertes par l’infrastructure.
 Cependant, dans les dortoirs/tentes, prévoir 4m2 ou 1 lit sur 2 pour les participant.e.s et encadrant.e.s afin de respecter la distance de sécurité.

3. Obligation de tests préalables

  • Les participant.e.s et les encadrant.e.s doivent avoir effectué un auto-test avant le début du camp, au maximum 24 heures avant. Pour les mineurs, une confirmation écrite du test négatif de la part des parents doit être exigée.
  •  Chaque participant.e et encadrant.e est prié de venir avec une réserve d’au moins un auto-test pour un camps de moins de 7 jours minimum.
  •  Pour un camp de plus de 7 jours, un auto-test doit être effectué tous les 7 jours. Prévoir une réserve d’auto-test en conséquence. Un.e encadrant.e est responsable que tous les auto-tests aient été effectués.
  •  Sont exemptées d’auto-test :
  1. Les personnes vaccinées complètement depuis plus de 14 jours (2 doses ou 1 dose suite au Covid)
  2. Les personnes guéries du Covid durant 6 mois suite à leur test positif

Vous trouverez dès maintenant sur le site internet internet du GLAJ-Vaud (Services/Plateformes/Activités Vacances), un formulaire à remplir par les représentants légaux concernant la confirmation écrite du test négatif: https://www.glaj-vaud.ch/services/plateformes/activites-vacances/

VALAIS


Le canton du Valais vient de publier un concept de plans de protection pour les camps résidentiels.Vous avez l’obligation d’annoncer votre camp et d’envoyer un plan de protection à info.covid@ocvs.ch avant le début du camp. Mais, il n’y a plus de mesures imposées si ce n’est en cas de visites externes au camp. Veuillez vous référer au nouveau concept cadre.Les tests ne sont pas non plus obligatoires, mais recommandés. Une plateforme vous permet d’organiser des tests groupés sur votre lieu de camp si vous le souhaitez. Ils sont pris en charge financièrement par la Confédération.

FRANCE

PROTOCOLE SANITAIRE relatif aux accueils collectifs de mineurs avec hébergement.

Trois principes directeurs sont observés pour l’organisation des accueils avec hébergement dans la période de crise sanitaire : la sécurité, le contrôle et la traçabilité des séjours pour limiter la propagation du virus et le maintien d’une offre de loisirs éducatifs de qualité en leur sein